Dragon Quest : une expérience VR au Japon

Evrard Martin
Avril 4, 2018

Un bâtisseur avec le pouvoir miraculeux de créer. La saga Dragon Quest est une habituée des accessoires d'immersion: Kenshin Dragon Quest (2003) permettait déjà de manier une vraie épée pour venir à bout des ennemis et l'on retrouvait le même type de gameplay immersif dans Dragon Quest Swords. En s'aidant du "livre du bâtisseur ", son objectif sera de devenir un véritable bâtisseur légendaire.

Dans ce jeu, on peut rassembler des matériaux et fabriquer des objets pour construire différentes structures et même des villes, combattre des monstres et plus encore afin de sauver le monde. En améliorant vos compétences de construction, le protagoniste deviendra progressivement plus fort, et la gamme qu'il peut explorer se développera.

- Rendre votre aventure plus confortable en créant des installations comme des chambres et des salles à manger. Cependant, alors qu'il ne semblait y avoir rien sur cette île, l'avatar découvre rapidement un temple mystérieux dans les montagnes. L'aventure se déroulera dans un tout nouveau lieu en revanche, peu propice à la vie et surtout complètement vide d'habitations à votre arrivée. Utilisez le pouvoir d'artisanat possédé par les constructeurs pour construire et encore construire sur l'île Vacante. Avec son sous-titre que nous pouvons traduire par "Le Dieu de la Destruction Malroth et l'Ile Inhabitée", cette suite pioche clairement du côté de Dragon Quest II, sorti sur Famicom en 1987. Bien qu'il soit le dieu maléfique de la destruction apparu dans Dragon Quest II: Luminaries of the Legendary Line, comment sera-t-il impliqué dans l'histoire du Bâtisseur qui possède le pouvoir de créer?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL