Edouard Philippe va rencontrer les syndicats — SNCF

Xavier Trudeau
Avril 24, 2018

Sa reprise impliquera "un effort supplémentaire des contribuables", a souligné Édouard Philippe. "Je réunirai également le 7 mai les dirigeants de la SNCF, les représentants de la branche ferroviaire, ainsi que ceux des usagers et des chargeurs" précise le Premier ministre.

L'intersyndicale a décidé jeudi dernier de suspendre sa participation à la concertation avec la ministre des Transports, Elisabeth Borne, et a demandé à être reçue par le chef du gouvernement.

Edouard Philippe propose de recevoir les syndicats en rendez-vous bilatéraux le 7 mai, aux côtés d'Elisabeth Borne.

"Je regrette que, malgré (l) es avancées, vous ayez choisi de poursuivre un mouvement de grève qui gêne considérablement les Français et l'activité économique", écrit-il dans une lettre aux syndicats communiquée aux médias. Et critique la "décision [des syndicats] de ne plus participer aux concertations en cours". Le Premier ministre estime au passage que l'annonce, le 19 avril, de la fin de l'embauche au statut à la SNCF le 1 janvier 2020 n'était pas une surprise.

Quant à la dette de l'entreprise, que l'État s'est engagé à reprendre progressivement et en bonne partie à partir de 2020, elle demandera "un effort supplémentaire des contribuables", a souligné Édouard Philippe. Contacté par Libération, Matignon assure toutefois que les prélèvements ne seront pas alourdis pour financer cette reprise de dette.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL