Emmanuel Hoog retire sa candidature à la présidence — AFP

Claudine Rigal
Avril 12, 2018

Mercredi, le conseil d'administration de l'AFP s'était réuni pour départager les deux derniers candidats: Emmanuel Hoog, candidat à un troisième mandat et à la tête de l'agence depuis 2010, et Fabrice Fries, ancien dirigeant de Publicis.

"J'ai constaté ce matin que mon projet ne recueillait pas les soutiens nécessaires et indispensables de l'État, comme cela a été le cas, dans la continuité, depuis 2010 (.). J'en tire donc une conclusion: je retire, avec regret, ma candidature", a écrit M. Hoog, dans un courrier aux administrateurs de l'agence et diffusé à ses salariés.

Il a fait part de sa décision dans une lettre adressée aux membres du conseil d'administration qui devaient l'auditionner.

Rappelant que la veille, Fabrice Fries n'a pas atteint, à l'issue de deux tours de scrutin, la majorité qualifiée requise pour être élu, le SNJ "invite l'ensemble des administrateurs, et pas seulement les trois représentants des salariés, à en tirer la seule conséquence qui s'impose: il leur demande de déclarer infructueux le processus de recrutement en cours, de relancer un appel à candidatures ou de s'en remettre au Conseil supérieur de l'AFP, garant de la pérennité de l'Agence". Cet ancien haut cadre des groupes français Vivendi et Havas a fait l'essentiel de sa carrière au sein du secteur privé, après des études aux Etats-Unis et en France, achevées à l'ENA.

Il doit en effet recueillir 13 voix sur les 18 administrateurs de l'agence (outre les 3 membres nommés par le gouvernement, il s'agit de représentants de la presse écrite, de l'audiovisuel public et du personnel, auxquels s'ajoutent des personnalités qualifiées).

M. Hoog avait placé au coeur de la stratégie de l'AFP le développement des activités dans la vidéo, en particulier sur mobile, ainsi que dans le sport et les services.

L'annonce de son retrait a été précédée de tensions au sujet des performances financières de l'AFP.

Les comptes 2017, qui font ressortir une perte nette de 4,8 millions d'euros, avaient cependant été validés par cette commission et approuvés par le conseil d'administration. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL