En Indonésie, un peuple peut rester 13 minutes sous l'eau sans respirer

Evrard Martin
Avril 20, 2018

C'est le développement exceptionnel de leur rate, à la suite d'une mutation génétique, qui leur confère cette habilité, selon une étude publiée jeudi 19 avril.

Surnommés les "nomades de la mer", ces indigènes pêchent en descendant jusqu'à 70 mètres de profondeur avec pour seuls équipements des poids et un masque de bois. Le peuple Bajau en Indonésie, peut rester sous l'eau jusqu'à 13 minutes sans respirer.

Leurs aptitudes exceptionnelles en apnée ont intrigué la scientifique américaine Melissa Ilardo, qui a passé plusieurs mois auprès d'eux en Indonésie, ainsi qu'auprès d'un autre peuple, les Saluan, qui ne plongent pas.

Ses recherches ont donné des résultats étonnants: il s'avère que les Bajau ont une rate 50 % plus grosse que celles des peuples voisins. La rate est l'organe qui libère de l'oxygène dans le sang quand quelqu'un retient son souffle.

L'une d'elles se trouvait sur le gène PDE10A, considéré comme déterminant dans la taille de la rate des Bajau.

Une rate sur-mesure pour les plongées longues et fréquentes?

Cette découverte pourrait permettre également des avancées dans la recherche sur le comportement de l'organisme face au manque d'oxygène dans différentes situations comme " la plongée mais aussi l'altitude, une intervention chirurgicale ou une maladie pulmonaire ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL