Escalade militaire en Syrie : le secrétaire général de l'ONU met en garde

Claudine Rigal
Avril 15, 2018

Le conseil de Sécurité de l'ONU, a rejeté le projet de résolution de la Russie pour condamner " l'agression contre la république arabe syrienne par les Etats-Unis et ses alliés en violation du droit international et de la charte de l'Onu ".

Soumis au vote des membres du Conseil de Sécurité de l'ONU le mardi 10 avril 2018, pour son approbation, le projet de résolution proposé par la Russie qui visait à soutenir une enquête à Douma en Syrie de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a été rejeté.

Dans le domaine de l'aide humanitaire, le texte commence par réclamer qu'un "cessez-le-feu durable" soit instauré et que tous les États membres usent de leur influence pour son application.

Ces négociations, au point mort, doivent porter sur la gouvernance, la question constitutionnelle, les élections, le contre-terrorisme et des mesures de confiance.

Devant le Conseil de sécurité, l'ambassadeur russe Vassily Nebenzia avait vivement dénoncé les attaques occidentales.

Le projet russe, de cinq paragraphes et qui a peu de chances de recueillir les neuf voix nécessaires à son adoption, fait part d'une " grande inquiétude " face à " l'agression " contre un Etat souverain.

Les raids, dont la menace planait depuis plusieurs jours et qui ont donné lieu à une intense coordination entre les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, ont été lancés dans la nuit de vendredi à samedi en riposte à l'attaque chimique du 7 avril à Douma imputée au régime de Bachar al-Assad.

Selon le ministère russe de la Défense, "plus de 100 missiles de croisière et missiles air-surface ont été tirés sur des objectifs syriens militaires et civils". Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a aussi estimé qu'une "bonne partie de l'arsenal chimique" avait été "détruite".

Antonio Guterres a indiqué qu'il suivait de près les informations sur les frappes aériennes en Syrie menées par les trois pays, tous membres permanents du Conseil de sécurité.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL