Grève à Air France : 75 % des vols assurés lundi

Xavier Trudeau
Avril 22, 2018

Les syndicats réclament, eux, 5,1% cette année.

Mais la proposition d'Air France n'a obtenu aucune signature des syndicats. Ce n'est pas gagné: le SNPL, le syndicat des pilotes, a ainsi évoqué une "manœuvre désespérée ".

La semaine va débuter par deux journées de grève chez Air France et à la SNCF lundi et mardi. Le projet d'Air France est une augmentation des salaires de 2% immédiatement, puis une hausse des salaires de 5% étalée entre 2019 et 2021.

De fait, l'accord est caduc. Pour sortir de l'ornière, Jean-Marc Janaillac a décidé de rejouer la partition de son prédécesseur, Christian Blanc: en 1994, il avait remporté haut la main une consultation des salariés pour un plan de restructuration de l'entreprise, avec un enjeu - celui de sa démission.

Jean-Marc Janaillac, PDG du groupe, a subordonné son avenir à la tête du groupe à l'approbation des salariés.

Qualifiant le conflit, entamé en février, de "gâchis irresponsable", M. Janaillac a annoncé une consultation directe des salariés sur le projet d'accord rejeté la veille par l'intersyndicale, qui a promis de nouvelles grèves "début mai". "Air France n'a pas les moyens d'augmenter brutalement ses coûts", a martelé le patron de la compagnie. Et pendant ce temps, la concurrence avance sans attendre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL