La hausse des prix porte ses fruits — Lutte anti-tabac

Evrard Martin
Avril 7, 2018

Quelque 3,144 milliards de cigarettes ont été livrés en mars aux buralistes, selon Logista, fournisseur de la quasi-totalité des bureaux de tabac. En février, les ventes de cigarettes avaient enregistré une baisse de -4,42 %, et de -2 % en janvier.

La tendance amorcée depuis des mois s'est accentuée depuis le début de l'année 2018. Les ventes de tabac à rouler ont aussi reculé de 15,65% sur cette période, a annoncé ce vendredi matin la direction générale des douanes. Ce tabac a subi depuis un an une très forte hausse de fiscalité, entraînant une hausse du prix de la blague de 30 grammes: cette dernière a augmenté de un euro en février 2017 puis de 2 euros au 1er mars 2018, faisant passer la blague de 7 euros en 2017 à 10 euros aujourd'hui.

Une baisse "révélatrice de l'efficacité des mesures prises" pour le Comité national contre le tabagisme (CNCT) qui appelle "à renforcer l'effort engagé pour accélérer cette réduction du tabagisme" dans un communiqué.

Interrogé par l'AFP sur les implications d'une telle baisse des ventes de cigarettes en mars, Eric Sensi-Minautier, directeur de la communication chez British American Tobacco (BAT) a dit "inviter à la prudence". Seulement voilà. Il s'agit des chiffres de vente dans le réseau officiel des buralistes, mais il sera difficile de savoir tout de suite si le marché parallèle a explosé dans le même temps.

Avec 73 000 personnes tuées par le tabagisme en France, "le tabac est le facteur de risque évitable le plus important de cancers, de maladies cardiovasculaires et de maladies respiratoires".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL