La justice russe ordonne le blocage — Telegram

Claudine Rigal
Avril 15, 2018

La justice russe a ordonné vendredi que l'accès à la messagerie instantanée Telegram soit bloqué en Russie, ont rapporté les agences officielles russes.

L'application aux 200 millions d'utilisateurs dans le monde est connue pour offrir une confidentialité élevée et se trouve engagée dans un bras de fer depuis plusieurs mois avec les autorités russes, qui exercent une pression croissante sur internet ces dernières années. La messagerie avait refusé de fournir aux autorités des clés de chiffrement pour lire des " messages reçus, transmis, en cours d'envoi.

"Les menaces de bloquer Telegram s'il ne fournit pas les données personnelles de ses utilisateurs n'auront pas de résultat". La veille, il a expliqué que le co-fondateur de Telegram, Pavel Dourov, a interdit à ses avocats de se présenter à l'audience, afin de ne pas "légitimer cette farce".

Telegram, une des applications de messagerie les plus populaires en Russie, a refusé de répondre à la demande du FSB en invoquant les lois régissant la vie privée. Parmi ceux-ci, une dizaine de million en Russie, et y compris... les autorités russes. Mais les organisations de défense des droits de l'homme en ont dénoncé une utilisation à des fins politiques, pour faire taire les critiques du pouvoir, d'autant que l'opposition, ignorée des télévisions fédérales, se montre très active sur les réseaux sociaux.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL