La Turquie se démarque des déclarations de Macron — Frappes en Syrie

Claudine Rigal
Avril 16, 2018

En évoquant les frappes occidentales en Syrie, Emmanuel Macron a assuré ce 15 avril que l'Occident avait "séparé les Russes des Turcs" sur ce dossier.

La Turquie ne s'aligne avec aucun pays sur la question de la Syrie et sa politique sur la région est différente de celles de l'Iran, de la Russie et des Etats-Unis, a affirmé lundi le vice-Premier ministre turc, Bekir Bozdag.

"Nous pouvons penser différemment mais elles [nos relations avec la Russie, ndlr] ne sont pas faibles au point que le Président français puisse les rompre". "Notre politique est claire, il s'agit d'être du côté du droit et de ce qui est juste", a expliqué le porte-parole du gouvernement turc Bekir Bozdag, dans des déclarations retransmises par les télévisions turques depuis Doha, le 16 avril.

"Ceux qui défendent ce qui est juste peuvent avoir leurs divergences mais les principes de la Turquie sont clairs", a continué le porte-parole.

"Nous attendons (de la part d'Emmanuel Macron) des déclarations dignes d'un chef d'Etat", a ajouté M. Cavusoglu, parlant lors d'une conférence de presse conjointe à Ankara avec le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg. Nos relations avec la Russie sont aussi solides qu'avant. M. Macron, qui avait récemment dénoncé l'action de l'armée turque contre les Kurdes à Afrine (Syrie), a "souhaité que la concertation entre la France et la Turquie soit encore intensifiée dans les prochains jours pour permettre une solution politique inclusive en Syrie", conclut l'Elysée. Le président français s'était entretenu le même jour au téléphone avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan et l'avait "remercié" pour les déclarations turques de soutien aux frappes occidentales en Syrie. Par sa voix, la Turquie, qui soutient les rebelles qui cherchent à renverser le président syrien Bachar al-Assad, avait salué les frappes en Syrie estimant qu'il s'agissait d'une réponse "appropriée" aux "attaques inhumaines" menées par le régime de Damas.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL