"Le CHU de Reims de nouveau favorable à un " arrêt des traitements

Claudine Rigal
Avril 9, 2018

Ce patient est hospitalisé depuis septembre 2008 au CHU de Reims dans un état végétatif irréversible et son sort divise sa famille.

Une procédure collégiale d'environ cinq mois a conclu à une " obstination déraisonnable ". Quant à l'épouse de Vincent, Rachel Lambert, qui est la tutrice légale, elle ne souhaite pas non commenter cette décision.

A partir ce moment-là, deux parties de sa famille se sont livrées une véritable bataille autour de son cas. Les familles ont donc été avisées ce lundi de la décision du Docteur Sanchez en charge de Vincent Lambert. Vincent Lambert, selon sa sœur Marie et son épouse, avait " clairement " indiqué avant son accident qu'il ne souhaitait pas d'acharnement thérapeutique, mais il n'a laissé aucune consigne écrite.

Les avocats des parents de Vincent Lambert, Maître Jérôme Triomphe et Maître Jean Paillot, ont d'ors et déjà annoncé leur intention de déposer un recours devant le tribunal administratif.

En juillet 2017, le Conseil d'Etat avait jugé " illégale " la suspension de la procédure d'examen de l'interruption des traitements prise en 2015 par le CHU de Reims.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL