Les pesticides menacent agriculteurs et riverains — Parkinson

Evrard Martin
Avril 11, 2018

Une étude du "Bulletin épidémiologique hebdomadaire" fait état d'une augmentation importante du nombre de malades atteints par la maladie de Parkinson (+56% en 15 ans). Elle montre que le risque de contracter la maladie de Parkinson est plus élevé de 10% chez les agriculteurs et plus particulièrement chez les viticulteurs, gros consommateurs de produits phytosanitaires.

Cette étude nationale confirme l'association entre la maladie de Parkinson et l'exposition professionnelle aux pesticides, déjà mise en évidence par plusieurs études, en analysant la base de données du Système national d'information inter-régimes de l'Assurance maladie.

Ils tendent néanmoins à confirmer que l'incidence de la maladie de Parkinson chez la population générale est plus élevée dans les cantons les plus agricoles, notamment viticoles. L'incidence (nouveaux cas) de la maladie augmentait progressivement avec l'augmentation de la proportion de surfaces agricoles utilisées, selon l'étude.

De plus, les résultats suggèrent que l'exposition non-professionnelle aux pesticides liée par exemple à une exposition environnementale pourrait elle aussi accroître le risque de développer la maladie de Parkinson. La viticulture compte parmi les cultures les plus utilisatrices de pesticides. En 2000, ils épandaient 20% des tonnages de pesticides sur le territoire français.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL