L'ETA serait sur le point de disparaître — Espagne

Claudine Rigal
Avril 20, 2018

L'ETA avait renoncé à la violence en 2011. ETA réalise cette autocritique par le biais d'un communiqué publié ce vendredi dans les journaux basques "Gara" et "Berria".

Alaitz Aramendi Jauanarena purge en France une peine de 18 ans de prison, prononcée dans ce pays en 2013, notamment pour appartenance à une organisation illégale avec l'intention de préparer un acte terroriste.

"Démobilisation"? Ou "dissolution", mot qu'attendent les autorités d'Espagne et de France?

Le groupe armé clandestin avait été créé en 1959 en pleine dictature du dirigeant espagnol Francisco Franco.

Le groupe séparatiste basque ETA devrait annoncer sa dissolution finale dès la première fin de semaine du mois de mai, selon ce que rapporte un diffuseur local. On lui attribue 829 morts et des milliers de blessés au nom de son combat indépendantiste, ainsi que des enlèvements et rackets.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL