L'ONU lance un appel aux dons de 3 milliards de dollars

Evrard Martin
Avril 7, 2018

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, est "optimiste" sur la possibilité de pourparlers directs sur le Yémen, que la Suisse est prête à accueillir. L'organisation internationale aura besoin, pour ses programmes d'urgence dans le pays, de 2,96 milliards de dollars en 2018, car "nous pouvons et devons éviter que cela ne devienne une tragédie à long terme", a-t-il indiqué. L'objectif est de mobiliser une grande part des 2,96 milliards de dollars requis par l'ONU pour financer les opérations humanitaires au Yémen cette année. Lors d'une conférence sur le Yémen à Genève, il a plaidé pour "un règlement politique négocié", qui est pour lui "la seule solution". La guerre au Yémen a fait plus de 10.000 morts en quatre ans et a déplacé deux millions de personnes, conduisant au bord de la famine le pays le plus pauvre de la péninsule arabique. Il a affirmé que son gouvernement travaillait à ouvrir ports et aéroports du pays à l'aide humanitaire.

Lorsque les Houthis ont tiré des missiles en direction de Ryad en novembre dernier, la coalition arabe soutenue par l'Occident a riposté en fermant les aéroports et les ports du Yémen. Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a qualifié de "catastrophique" la situation au Yémen, ravagé par la guerre depuis le coup de force des rebelles houthis contre le gouvernement du Président Abed Rabou Mansour.

Concernant l'évolution du conflit, Guterres a relevé " des signes positifs permettant de penser qu'un plan d'action menant à un dialogue intra-yéménite peut être préparé afin d'aboutir à une solution politique, avec bien sûr toutes les parties impliquées dans ce conflit ".

La conférence d'appel aux dons de l'ONU intervient au lendemain d'une attaque sur le port de Hodeida, tenu par les Houthis, qui a tué plusieurs enfants, qualifiée mardi par l'ONU de " l'une des pires attaques sur des enfants depuis le début de l'escalade du conflit en mars 2015 ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL