L'Onu rejette la proposition russe de condamnation des frappes en Syrie

Claudine Rigal
Avril 15, 2018

La Russie a échoué samedi à faire adopter par le Conseil de sécurité une résolution condamnant les frappes américaines, françaises et britanniques en Syrie, ne recueillant pas les 9 voix nécessaires à son approbation.

Seulement trois pays ont voté pour cette résolution: la Russie, la Chine et la Bolivie.

"Le projet de texte, de cinq paragraphes, faisait part d'une " grande inquiétude " face à " l'agression " contre un Etat souverain, qui viole, selon Moscou, " le droit international et la Charte des Nations unies ".

La Russie avait réclamé la réunion d'urgence du Conseil de sécurité. Il s'est entretenu successivement au téléphone avec le président américain Donald Trump et la Première ministre britannique Theresa May.

" Le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis sont passés à l'action non pas pour se venger, pour punir ou pour démontrer leur force mais pour tenir le régime syrien, responsable de sa cruauté contre l'humanité et prévenir l'utilisation à nouveau des armes chimiques " a déclaré la représentante permanente des Etats-Unis Nikki Haley.

Le président français Emmanuel Macron a appelé samedi après-midi le Conseil de sécurité des Nations unies à reprendre l'initiative sur les volets politique, chimique et humanitaire en Syrie à l'issue d'une opération militaire menée conjointement par la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne dans la matinée de ce samedi.

"Nous n'avons aucune indication que la défense anti-aérienne russe ait été utilisée", a-t-il précisé. "Nous allons tracer la feuille de route (vers un règlement pacifique) avec tous ceux qui le voudront", a déclaré le ministère des Affaires étrangères Jean Yves le Drian sur la chaîne de télévision TF1.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL