Naf Naf racheté par un consortium chinois — Prêt-à-porter

Xavier Trudeau
Avril 12, 2018

Vivarte a annoncé mercredi avoir acté le rachat de son enseigne de prêt-à-porter Naf Naf par un consortium d'investisseurs, mené par le groupe chinois multimarques de mode La Chapelle, qui devrait reprendre l'intégralité des boutiques, sauf une. "Désireux de permettre à Naf Naf d'exploiter pleinement son potentiel, Vivarte a naturellement retenu La Chapelle & Co. pour poursuivre le développement de l'enseigne", affirme Vivarte dans un communiqué. Il s'est associé à Star Platinum Capital, fonds d'investissement privé concentré sur la Chine, et à une société de conseil, East Links International.

Vivarte avait annoncé en janvier 2017 la mise en vente de Naf Naf, en même temps que celle d'André.

Selon nos informations, la transaction concerne les 150 boutiques que Naf Naf possède en propre en France et les 32 qu'il détient à l'étranger, ainsi que les franchises et les "corners " dans les grands magasins. Ils reprennent à bon prix une marque rentable, qui a réalisé sur son dernier exercice 210 millions d'euros de chiffre d'affaires.

L'accord "garantit à Naf Naf et ses collaborateurs les meilleures conditions de reprise aujourd'hui, et les meilleures perspectives de croissance demain", a déclaré le PDG de Vivarte, Patrick Puy. Seuls Besson et Chevignon sont encore en vente.

Après une nouvelle restructuration de sa dette, finalisée en juin 2017 et qui a vu 172 créanciers abandonner 864 millions d'euros de créances, la dette brute globale du groupe totalisait 574 millions d'euros à la fin de l'exercice 2016-2017, pour un ratio de dette nette/Ebitda de 4,7, contre 18,5 un an plus tôt.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL