Nuit de violences dans les quartiers du Mirail et de Bellefontaine — Toulouse

Claudine Rigal
Avril 16, 2018

Une centaine d'individus ont incendié des véhicules, des containers à ordure, ont mis en place des barricades et ont affronté les forces de l'ordre, déterminés à en découdre, en lançant des projectiles. 10 voitures et un engin de chantier ont été brûlés, et le commissariat de police de Bellefontaine a été visé par des jets de pierres. Au final il n'y a pas eu de blessé, ni de personnes interpellées. "Ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas vu ça", a-t-il confié. L'annonce de sa mort a provoqué un mouvement d'humeur chez les détenus de Seysses qui ont refusé de regagner leur cellule pendant près de trois heures ce lundi. Des violences urbaines auxquelles les forces de l'ordre ont répondu en tirant pas moins de 300 grenades lacrymogènes.

Depuis 15 heures, ce lundi 16 avril 2018, il n'est plus possible d'emporter un bidon d'essence à la station-service dans l'agglomération toulousaine.

Ce lundi soir un dispositif de sécurité sera déployé dans le quartier.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL