Polémique, Aulas envoie encore un gros tacle au PSG et Monaco — OL

Solenn Plantier
Avril 15, 2018

Lorsque le président de l'OL a une idée en tête, il n'en démord pas et il faut s'attendre à le voir revenir sur le sujet, encore et encore. "C'est bien pour cela qu'à moyen terme, le modèle parisien ou celui de Manchester City ne pourront pas persister".

Ce n'est pas la première fois que Jean-Michel Aulas dénonce le financement du Paris Saint-Germain et les avantages fiscaux de l'AS Monaco. L'objectif sera de mettre en lumière des clubs qui ont des bases de fonctionnement saines et, financièrement, c'est ce qu'il tente de faire avec son institution. On aura une chance d'être sur le podium. Il peut y avoir des surprises et des sanctions en fin de saison. "L'équilibre compétitif" sera appliqué en juillet. " Pour répondre à ces nouveaux enjeux, le président rhodanien compte beaucoup sur le fair-play financier et sur le fait qu'un club de football professionnel ne puisse pas dépenser plus qu'il ne génère. Et ceux qui ne respectent pas les règles, sanctionnés". "Car il a construit une sorte de monstre avec le PSG".

En France, c'est surtout l'énorme poids économique du PSG de Neymar qui semble le déranger comme il l'explique ensuite: "On a un besoin d'un championnat équilibré avec trois-quatre équipes de haut niveau pour qu'il soit vendeur". Derrière, il y a le reste de la troupe qui est en train de s'autodétruire. Comment est-ce possible? Il faut passer par une forme de régulation.

Le patron de l'OL juge que la surpuissance du club parisien peut aussi être un danger pour les droits TV, car "un PSG qui termine avec 25 points d'avance, ça ne fait pas la valeur des droits". Pour l'instant, ils sont de 500 millions d'euros par an. Dans un entretien accordé au Monde, Jean-Michel Aulas défend ses arguments et avoue qu'avec ce PSG surpuissant, l'OL n'est plus un concurrent pour finir premier dans le Championnat de France. Je mets également à part Monaco, qui bénéficie d'avantages fiscaux. "Des concurrents loyaux et forts qui jouent avec les mêmes règles que les nôtres".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL