Renault va recruter 1400 personnes supplémentaires d'ici à 2019

Pierre Vaugeois
Avril 17, 2018

Renault veut embaucher 1 400 CDI supplémentaires jusqu'en 2019.

Le groupe Renault a annoncé lundi qu'il prévoyait d'augmenter le nombre de recrutements en contrats à durée indéterminée (CDI) en France sur la période 2017 à 2019. La CGT, deuxième syndicat de l'entreprise, qui avait déjà refusé l'accord initial n'a pas non plus approuvé cet avenant. Les réactions des syndicats L'accord a été signé par la CFDT, la CFE-CGC et FO. Il prévoit d'étendre les aménagements de fin de carrière à l'ensemble des catégories de salariés, toujours sur la base du volontariat.

Un effort supplémentaire va être fait en matière de formation, avec un investissement de 15 millions d'euros en plus des 220 millions déjà prévus. Ces derniers continuent de percevoir 75% de leur salaire brut.

Pour rééquilibrer la balance, des métiers ayant besoin de moins de main-d'œuvre, Renault va en contrepartie faciliter le départ de salariés en fin de carrière. Le groupe s'adapte à la transformation de l'automobile avec le développement des voitures électriques et l'arrivée programmée du véhicule autonome. L'engagement de recrutement est porté à 5000 personnes, soit 1400 de plus d'ici la fin 2019.

Alors que Renault estime avoir procédé à 1.000 créations nettes d'emplois l'an dernier en France, sur son périmètre industriel, il vise désormais plutôt à stabiliser ses effectifs.

L'accord social va malgré tout permettre d'accélérer les embauches, et donc le renouvellement de compétences.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL