Sécurité routière : les radars privés vont commencer à flasher ce lundi

Claudine Rigal
Avril 20, 2018

Ce vendredi matin a eu lieu, à Evreux, la présentation des premières voitures-radar conduites par un conducteur privé sous le contrôle de l'État.

La mise en circulation a commencé dans le département de Normandie.

Ces voitures banalisées seront difficilement identifiables par les automobilistes.

A bord du véhicule, un chauffeur seul, salarié d'une société privée, devra suivre l'itinéraire fixé à l'avance par la préfecture. Ce sera donc bien une autorité publique qui, en bout de ligne, dressera et enverra la contravention.

Le projet avait été testé à titre expérimental depuis le début de l'année 2018 mais va fonctionner à plein régime à partir de ce vendredi 20. Testées pendant plusieurs mois en 2017, ce dispositif sera ensuite étendu à toute la France. Cela permet à la fois de libérer des hommes pour d'autres missions de sécurité, et de faire tourner une voiture huit heures par jour, de quoi assurer une meilleure couverture en termes de sécurité routière.

En réponse aux craintes que les sociétés concernées ne multiplient les PV pour doper leurs chiffres d'affaires, M. Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, a souligné que "le système de verbalisation " serait "totalement autonome", que ces sociétés n'y auraient "aucun accès " et qu'elles ne pourraient donc ni voir ni contrôler le nombre des contraventions.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL