Trump menace de déployer l'armée en attendant le mur — Frontière mexicaine

Evrard Martin
Avril 7, 2018

Le président américain Donald Trump a signé mercredi un décret demandant le déploiement de la Garde nationale à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. En envoyant la Garde nationale, le président républicain souhaite contenir l'immigration clandestine mais aussi accroître la pression sur le Mexique pour qu'il s'implique davantage en la matière.

Dans une note ordonnant ce déploiement et envoyée à ses ministres de la Défense, le chef d'Etat américain juge que "la situation à la frontière a désormais atteint le point de crise".

Une " cellule de soutien de la sécurité à la frontière " a par ailleurs été mise en place pour coordonner le travail des départements de la Défense et de la Sécurité intérieure, a indiqué le Pentagone en début d'après-midi, jeudi. Et il a ajouté que son administration n'avait d'"autre choix que d'agir". Après un net repli en 2017 - sa première année à la Maison-Blanche -, les interpellations de personnes tentant de franchir clandestinement cette frontière ont bondi en mars.

M. Trump a affirmé que le "non-droit" à la frontière était "fondamentalement incompatible avec la sécurité et la souveraineté de la population américaine".

Le ministère mexicain des affaires étrangères a de son côté averti que "si le déploiement annoncé de la garde nationale se transforme en militarisation de la frontière, cela nuira gravement aux relations bilatérales". "Jusqu'à ce que nous ayons un mur et une sécurité adéquate, nous allons protéger notre frontière avec notre armée", avait lancé Donald Trump mardi.

La durée de la mission de la Garde nationale n'a pas été précisée.

Le Président Trump a vivement pris à parti les autorités mexicaines cette semaine après la diffusion d'un reportage sur une caravane d'environ un millier de migrants originaires d'Amérique centrale traversant le Mexique avec l'intention d'entrer illégalement aux Etats-Unis. In fine, le dirigeant n'a obtenu que 1,6 milliard pour construire des clôtures ou en rénover quelques dizaines de kilomètres, loin des 25 milliards qu'il avait un temps réclamés.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL