Un rapport conforte les 80 km/h sur les routes secondaires — Sécurité routière

Claudine Rigal
Avril 19, 2018

Ces deux études ont servi de socle scientifique à la conviction des experts accidentologues du Conseil national de la sécurité routière concernant l'abaissement de la vitesse limite autorisée sur l'ensemble des routes dites secondaires de 90 à 80 km/h sans différentiation.

Trois sénateurs ont publié un texte qui évoque une mesure "unilatérale" et "disproportionnée", dénonçant sa "brutalité" et son "inefficacité". Concrètement, le test mené sur 86 kilomètres au total ne permettrait pas de prouver la réelle efficacité de la mesure. "Néanmoins, les nombres d'accidents considérés étant peu élevés, cette baisse n'est pas statistiquement significative". Le rapport propose une baisse de la vitesse ciblée sur les routes les plus accidentogènes, avec une décentralisation des décisions, confiées aux départements. "Le rapport est soutenu par le président du Sénat, et désormais entre les mains du Premier ministre" a expliqué Michel Raison, sénateur LR de la Haute-Saône. Bilan: elles seraient bien dangereuses pour les automobilistes, ce qui conforte le choix du gouvernement d'abaisser la vitesse de 90 à 80 km/h.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL