Une action collective contre les compteurs Linky rassemble 200 Aquitains — Bordeaux

Xavier Trudeau
Avril 26, 2018

Ils refusent qu'on leur force la main sur les compteurs Linky, et entendent bien le faire savoir. Vingt tribunaux de grande instance de France dont celui de Bordeaux vont être prochainement saisis en référé dans le cadre d'une action collective. Chef de file des élus écologistes au conseil municipal de Bordeaux, maître Hurmic participe à cette initiative aux côtés notamment de l'avocate et ancienne ministre de l'Environnement (1995-1997) Corinne Lepage, qui coordonne l'action au niveau national.

Au nom de la liberté de choisir, du droit au respect de la santé et de la protection de la vie privée, les requérants demanderont au juge judiciaire d'ordonner la suspension de la pose des compteurs les concernant ou leur retrait. Ces nouveaux compteurs, qui suscitent la défiance de nombreux abonnés, permettent de mesurer la consommation d'électricité et de la transmettre directement au fournisseur, pour permettre une facturation plus précise sans relevé du compteur chez l'abonné. " Ils disent qu'ils viennent changer les compteurs, en réalité, ils installent de véritables ordinateurs". La Justice a aujourd'hui les moyens de refuser de tels procédésLes avocats collaborent avec Mysmartcab, une plateforme sur lesquelles les personnes désireuses de s'associer à l'action peuvent s'inscrire, et ce jusqu'au 6 mai. Selon Me Pierre Hurmic, cette saisine en référé, une première en France, devrait ouvrir la voie à des actions similaires sur tout le territoire.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL