Vers la fin des prêts — INFO FF

Solenn Plantier
Avril 10, 2018

L'une d'entre elles devrait concerner la régulation, voire l'interdiction des prêts.

Des discussions se tiennent en collaboration avec le vice-président de la FIFA Victor Montagliani et des anciennes gloires du football mondial proche du président Gianni Infantino (Cafu, Zvonimir Boban, Marco van Basten, Edwin van der Sar). Onze points sont, selon l'hebdomadaire spécialisé, débattus et pourraient être entérinés prochainement lors d'un comité exécutif (en octobre) après le retrait définitif d'une plainte déposée par la FIFPro (en septembre 2015) auprès de la Commission européenne. L'idée? Réguler la taille des effectifs, mais aussi et surtout endiguer la spéculation des clubs autour des prêts de (jeunes) joueurs. Les clubs professionnels, a fortiori les plus grands clubs européens, font signer des contrats professionnels à de nombreux jeunes joueurs dans le but de les prêter et les revendre ensuite en réalisant une plus-value.

Pour mieux illustrer les mauvais effets de l'abus de prêts, la rédaction de France Football donne l'exemple de la Juventus Turin. Les champions d'Italie semblent avoir abusé des prêts de joueurs puisque rien que cette saison, la Vieille Dame compte 41 joueurs prêtés! En Angleterre, cette dérive est aussi bien utilisée comme le montrent Chelsea (22 footballeurs en prêts) et Manchester City (18). En France, Monaco est le club de L1 qui prête le plus, avec onze joueurs, notamment à sa nouvelle filiale belge du Cercle de Bruges (4).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL