Vincent Bolloré convoqué par des juges français — Ports de Conakry

Xavier Trudeau
Avril 14, 2018

Selon le magazine Challenges relayé par rfi, l'ex-patron de Canal plus, Vincent Bolloré serait dans le collimateur de la justice française pour ses affaires en Afrique.

Le puissant patron du très puissant groupe Bolloré Africa Logistics, l'incontournable société en Afrique, pourrait être inquiété par la justice.

Interrogé par Reuters, le groupe Bolloré a indiqué qu'aucun de ses dirigeants n'avait reçu à ce jour de convocation en justice.

Le président Guinéen, Alpha Condé, a remporté les élections en novembre 2010 alors qu'il était conseillé par Havas.

Vivendi, dont Vincent Bolloré est l'actionnaire de contrôle et le président du conseil, n'a pas souhaité commenter ces informations. " Quelques mois plus tard, Bolloré reçoit la concession du terminal à conteneur du port de Lomé au détriment de Jacques Dupuydauby ", rapporte rfi.

En effet, les magistrats soupçonnent le groupe Bolloré d'avoir utilisé sa filiale Havas, un géant de la communication, pour faciliter l'arrivée au pouvoir de dirigeants africains et obtenir, en échange, les concessions portuaires.

Depuis avril 2016 et la perquisition des juges au siège du groupe Bolloré, les enquêteurs cherchent à prouver qu'il y aurait eu " corruption d'agent public étranger ".

Le magnat de la logistique en Afrique affirme pour sa défense que ces marchés ont été gagné honnêtement suite à la reconnaissance par ces deux pays, de sa compétence et de son expertise dans ces domaines. La convocation des juges concernerait plusieurs dirigeants de Bolloré, dont Vincent Bolloré lui-même.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL