13 casques bleus pris en otage, 11 libérés — RDC

Claudine Rigal
Mai 16, 2018

Cette fois-ci, le contingent béninois vient d'être ciblé par les Maï-Maï, un groupe d'autodéfense. Selon une déclaration de Florence Marchal, la porte-parole de la MONUSCO rapportée par l'AFP, les deux casques bleus de nationalité béninoise sont portés disparus dans l'attaque menée par des maï-maï vendredi dernier dans le Tanganyika, une localité au sud-est de la RDC.

"Ils quittaient Kongolo pour se rendre à Kalemie". Onze ont été libérés et nous travaillons pour la libération de deux autres. "Je ne peux pas en dire davantage à ce stade", indique une source proche des Nations-Unies citée par un organe en ligne de RDC. Dans la région de Beni au nord-est du pays, en décembre, 15 casques bleus tanzaniens ont été tués dans une attaque menée par les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées ADF.

L'information émane de la Monusco, la Mission des Nations Unies au Congo.

La Monusco est la plus grande et la plus coûteuse de toutes les opérations de l'ONU dans le monde (18 000 personnes et 1,2 milliard de dollars de budget annuel).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL