Ankara appelle a "reconsidérer" les relations avec Israël, Netanyahou fustige Erdogan

Xavier Trudeau
Mai 15, 2018

L'on se rappelle que c'est en juillet 2016 à Paris que la Guinée, représentée par Ibrahima Khalil Kaba, ministre directeur de cabinet à la présidence de la République, a signé avec le directeur général du Ministère israélien des Affaires étrangères, Dore Gold la restauration des relations diplomatiques entre Conakry et Tel-Aviv.

La Turquie a demandé à l'ambassadeur d'Israël à Ankara, de quitter le pays "pour un moment"; après les violences aveugles et les assassinats de palestiniens par Tsahal, le long de la frontière de Gaza. Réagissant au bain de sang à Gaza, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait accusé lundi Israël de "terrorisme d'Etat" et de "génocide".

Le diplomate turc a été rappelé pour consultations après les exactions israéliennes de lundi contre les manifestants palestiniens.

Il "a été informé du rappel de l'ambassadeur turc à Tel Aviv pour consultation".

Le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, a pour sa part dénoncé "un massacre" et le "terrorisme d'Etat" en réagissant au lourd bilan de morts palestiniens dans la bande de Gaza. Un mariage qui sera salué par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou en ces termes: "dans les jours à venir, je pense qu'un autre pays " s'ajoutera à la Guinée. Pour le président turc, les Américains se sont discrédités en tant que médiateurs dans le conflit israélo-palestinien.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL