Arrêtée pour 394 appels aux services d'urgence en 2 jours — Pau

Claudine Rigal
Mai 15, 2018

Les quelque 400 appels passés en 24 heures étaient destinés au 18, au 17 et au 15. En effet, cette récidiviste a déjà été condamnée à trois reprises. Elle est poursuivie pour "appels téléphoniques malveillants et dénonciation de crimes imaginaires".

Durant ses appels, la jeune femme se plaint de l'hôpital psychiatrique qui la suit et parle des " traitements qu'elle a au niveau de la tête ". Elle a aussi insulté les secours, ne comprennant pas pourquoi ils n'intervenaient pas.

Le problème n'est pas tellement dans ses délires de mythomane, c'est surtout qu'elle appelle tellement souvent qu'elle sature les lignes.

Elle est même allée jusqu'à inventer des violences conjugales qui ont nécessité le déplacement d'un équipage de police pour vérification. Ce qui oblige cette fois la police à intervenir. La police qui s'est alors rendue sur place pour rien a fini par l'interpeller. Elle a consulté un psychiatre pendant sa garde à vue, qui a confirmé des problèmes psychiatriques avérés, pour lesquels elle est actuellement soignée. Toutefois, elle n'est pas assez malade pour ne pas être présenté devant la justice. Elle pourrait faire l'objet d'une comparution immédiate jeudi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL