Cancer de la peau : des dépistages gratuits du 14 au 18 mai

Evrard Martin
Mai 14, 2018

Comment? Grâce à la prévention et au dépistage.

Après le dépistage de cancer du sein et celui du cancer colorectal, la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé la mise en place du troisième programme national dépistage organisé d'un cancer: celui du col de l'utérus. Chaque femme de 25 à 65 ans pourra bénéficier d'un contrôle régulier et gratuit. Ce frottis sera pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie. En effet, pour certains cancers, un dépistage avant l'apparition de symptômes est possible et permet même parfois de détecter et de traiter des lésions précancéreuses.

Aujourd'hui, le dépistage du cancer du col de l'utérus se fait grâce au frottis auquel doivent se soumettre au moins tous les trois ans toutes les femmes âgées de 25 à 65 ans, y compris celles qui sont vaccinées.

Les femmes n'ayant pas réalisé de frottis du col de l'utérus dans les trois années précédentes vont être maintenant invitées, par courrier, à se rendre chez un médecin ou une sage-femme pour effectuer l'examen.

L'initiative est bien-sûr soutenue par l'Institut national du cancer (INCa), qui rappelle de son côté que le nombre de nouveaux cancers de la peau a plus que triplé en France entre 1980 et 2012 (environ 60 000 nouveaux cas par an en France selon la Ligue contre le cancer). Il existe en effet deux vaccins anti-HPV (première cause de cancer du col de l'utérus). Le Ministère en espère de nombreux bénéfices: des lésions diagnostiquées plus tôt, des traitements moins lourds et des cancers évités.

La généralisation du programme de dépistage organisé du cancer du col utérin s'inscrit dans le cadre du plan "Priorité prévention", présenté par le gouvernement fin mars. La vaccination est recommandée pour toutes les jeunes filles dès 11 ans et jusqu'à 14 ans et en rattrapage chez les jeunes filles de 15 à 19 ans.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL