Candidature Coupe du monde 2026 : Moulay Hafid Elalamy devant l'Assemblée nationale française

Claudine Rigal
Mai 17, 2018

L'Afrique du Sud et le Maroc ne sont pas les meilleurs alliés dans le continent africain. Si le Maroc gagne c'est l'Europe toute entière qui gagne. "Si le Maroc gagne c'est l'Afrique toute entière du gagne", a souligné le député français.

La CAF va tenter de convaincre l'Afrique du Sud de choisir le Maroc, candidat pour l'organisation de la Coupe du Monde 2026. Le choix de l'Afrique du Sud concernant la candidature marocaine est devenu confus pour le royaume, qui tente d'avoir le soutien des pays africains avant le vote prévu le 13 juin en Russie.

Lekjaa a ainsi vivement défendu la proposition du royaume, rappelant que Maroc 2026 se veut une candidature responsable, profitable mais aussi respectueuse de l'environnement, "une candidature proposant une Coupe du Monde humaine et inclusive ".

L'organisation de cet événement au Maroc permettra aussi de mettre en lumière la dynamique de développement que connaît le pays à tous les niveaux et plus particulièrement dans le domaine des énergies renouvelables, a-t-il poursuivi.

Il a aussi appelé tous les amis du Maroc à se battre pour cette candidature, rappelant en outre le rôle que joue le Royaume pour assurer la sécurité et la stabilité de la région.

En soutien à la candidature du Maroc pour l'organisation de la Coupe du monde 2026, une rencontre s'est tenue à l'Assemblée nationale française mardi soir, en présence de plusieurs députés, sénateurs et personnalités françaises et marocaines.

Il a rappelé les avantages dont la FIFA pourra tirer profit, notamment grâce à la maximisation des profits des droits TV et à "l'image positive d'un pays engagé pour le développement durable".

Pour le Maroc et l'Afrique, cette organisation s'inscrira dans la continuité avec les avancées en termes de développement du pays et du leadership marocain fédérateur en Afrique.

Pourtant, la fédération sud-africaine de football avait officiellement annoncé, il y a près d'un mois, son soutien pour la candidature du Maroc.

Il a également affirmé que la candidature du Maroc dépasse les frontières pour intéresser aussi bien l'Europe que l'Afrique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL