Ce qu'on sait sur l'étudiant mort à l'Ugb — Saint-Louis

Claudine Rigal
Mai 16, 2018

Mamadou Fallou Sène, étudiant en 2 année de français à l'Université Gaston Berger de Saint Louis (UGB/SL) a été tué ce matin à la suite des affrontements avec les forces de l'ordre.

Augustin Tine a par ailleurs présenté à la famille de la victime et aux étudiants en général, les condoléances du chef de l'Etat, Macky Sall, du Premier ministre Mahammed Dionne et de l'ensemble du gouvernement.

Quoi qu'il en soit, Le Quotidien constate que la contestation gagne les campus de Ziguinchor (Sud), Bambey (Centre) et Dakar (la capitale, Ouest).

Selon nos confrères, le "ngente toubab (opération consistant à manger sans ticket dans les restaurants universitaires) vire au drame, avec la mort de Fallou Sène, tué par un gendarme".

"Nous allons étudier avec un pool d'avocats la possibilité de nous constituer partie civile parce que ce qui s'est passé à Saint-Louis est extrêmement grave", a poursuivi le secrétaire général du SAES. Il a été atteint par balle lors d'affrontements entre forces de l'ordre et étudiants à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis.

" Nous regrettons de cet incident qui a occasionné la mort d'un étudiant, Mamadou Fallou Sène et de nombreux blessés dont une vingtaine de gendarmes", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye. "A Dakar, les étudiants tabassent et déshabillent un policier, incendient une voiture de police et deux véhicules particuliers", détaille Vox Populi. C'est alors que le commandant d'unité, qui a cru devoir défendre ses hommes et défendre les terrains dont il a la responsabilité, a, après des sommations, usé de son arme pour dégager ses troupes et c'est ainsi qu'il a réussi à se replier en dehors de l'université.

Pour EnQuête, il s'agit d' "un mort de trop " avec Fallou Sène, 26 ans, marié et père d'un enfant.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL