Décès de Gérard Jouannest, compositeur de "Ne me quitte pas"

Pierre Vaugeois
Mai 18, 2018

Les hommes et femmes que l'on aperçoit à peine, mais dont la création musicale sublime l'oeuvre et le talent des plus grands. Aux côtés de Brel et Gréco, c'est d'abord avec l'arrangeur et chef d'orchestre François Rauber (1933-2003) qu'il appose sa griffe aux répertoires des deux chanteurs avant de voler de ses propres ailes mélodiques. À l'époque, Brel tourne énormément.

Jouannest l'accompagne sur la route, et donne immédiatement une ampleur inédite et bénéfique aux textes épurés du parolier bruxellois, avec l'aide de l'arrangeur François Rauber. La voix de l'un devient indissociable du piano de l'autre, qui apporte sa contribution à "Ne me quitte pas" et signera au total 35 des plus grands succès musicaux de Brel.

Comme le rappellent ce jeudi nos collègues du "Monde", c'est encore avec notre compatriote que Gérard Jouannest compose "On n'oublie rien" en 1961. Un recueil de chansons de Brel. interprété par Gréco.

C'est parce que Barbara annule une tournée pour raisons de santé que Jouannest poursuit son parcours au côté de Juliette Gréco dès 1968 jusqu'à ce jour. Vingt ans après, le 15 avril 1988, ils se marieront.

Surnommé "Monsieur Gréco" après son mariage avec l'ancienne égérie de Saint-Germain-des-Près, Gérard Jouannest avait fait appel, pour les derniers albums enregistrés par la chanteuse, à la nouvelle scène française Miossec, Benjamin Biolay et même au rappeur Abd Al Malik.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL