Découverte de deux pages inédites au contenu surprenant — Journal d'Anne Frank

Claudine Rigal
Mai 16, 2018

"Je vais utiliser cette page pour écrire des blagues salaces", a ainsi noté Anne Frank le 28 septembre 1942, rapporte la Maison d'Anne Frank. Voilà ce que viennent de révéler les chercheurs qui ont dévoilé deux pages inédites de son journal.

"Anne Frank écrit sur la sexualité de manière désarmante". Sans peur ni pudeur, elle a ainsi rédigé quatre blagues assorties de 33 lignes sur l'éducation sexuelle et les prostituées. Voici une des phrases que les chercheurs ont pu lire en découvrant les deux pages inédites dans le journal intime d'Anne Frank. Sur la prostitution, elle écrit: "Tous les hommes, s'ils sont normaux, prennent des femmes, des femmes comme celles qui les accostent dans la rue, et ils partent ensemble". À Paris, ils ont des grandes maisons pour ça. "Papa y est allé". Elle fait aussi mine de donner des leçons d'éducation sexuelle à un interlocuteur imaginaire (l'arrivée des règles chez une femme est, écrit-elle, "un signe qu'elle est mûre pour avoir des relations avec un homme, même si cela ne se fait pas, évidemment, avant le mariage"). Quelques mois après avoir recouvert la première inscription, "elle a souligné l'importance d'avoir une éducation sexuelle complète et de qualité, et ne pas comprendre pourquoi les adultes étaient si discrets sur le sujet", précise Ronald Leopold. Ces pages contiennent des réflexions de la jeune fille sur la sexualité mais aussi... des blagues salaces. Défendant sa décision de diffuser ces nouveaux textes, la fondation a expliqué que "pendant des décennies Anne est devenu un symbole mondial de la Shoah, et Anne "la jeune fille" a été relayée en second plan". Des découvertes qui "rapprochent encore plus de la jeune fille et écrivain Anne Frank ", a ajouté Ronald Leopold.

Anne Frank avait "glané des informations sur le sujet de la sexualité auprès de ses parents, surtout de son père, de son amie Jacqueline et aussi dans des livres", a détaillé la fondation. Le 3 octobre 1942, elle écrivait "Papa grogne à nouveau et menace de me prendre mon journal". Publié en 1947, son journal s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires.

Le papier kraft n'aura pas résisté aux avancées technologiques, montrant alors que les observation d'une adolescente de la Seconde Guerre mondiale sont encore aujourd'hui d'actualité.

Si elle était enfermée, Anne Frank s'est toujours sentie libre de dire ce qu'elle pensait dans son journal.

Lire la suite sur Femmeactuelle.frEliette Abécassis: "Ce roman bouleversant m'a fait penser au "Journal d'Anne Frank "Le journal intime d'Emilie, une adolescente qui s'est suicidée à 17 ansAnne Frank: la personne qui a conduit à son arrestation enfin démasquée?"

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL