Des supporters du Sporting Portugal agressent des joueurs à l'entraînement

Solenn Plantier
Mai 16, 2018

Après avoir forcé la sécurité, ils sont allés à la rencontre de l'effectif professionnel pour agresser physiquement joueurs et entraîneurs. Une photo de l'international néerlandais Bas Dost, le crâne ouvert et en sang, a déjà fait le tour des réseaux sociaux montrant la violence de son agression malgré son statut de meilleur buteur du club cette saison avec 34 buts en 51 rencontres. Ce n'est pas tout puisque la bande a mis sans dessus-dessous les vestiaires, déclenché les alarmes incendie grâce à des fumigènes ou attaqué le personnel du club à coup de ceintures. Selon les médias portugais, une cinquantaine d'individus ont pénétré dans les lieux, situés dans la banlieue de Lisbonne, pour tout saccager. Après cet évènement, l'entraînement a immédiatement été suspendu. Une hypothèse confirmée par le syndicat des joueurs et par le quotidien portugais A Bola. Dans un communiqué publié dans la soirée sur Facebook, le club lisboète a fait part de sa consternation.

Alors que le Sporting a une finale de coupe du Portugal à jouer ce dimanche, la "Terreur" règne comme le souligne O Jogo en une ce mercredi.Hier soir, l'entraîneur était d'ailleurs au poste de police de Montijo pour déposer une plainte pour agression, comme certains de ses hommes. "Ce n'est pas une affaire sportive mais une affaire de police" explique de son côté le sulfureux président Bruno de Carvalho dans une conférence de presse lunaire.

Les joueurs et le staff du Sporting Portugal ont été victimes d'une agression sauvage mardi alors qu'ils étaient réunis au centre d'entraînement du club. Le Sporting, ce n'est pas cela, le Sporting, ça ne peut pas être cela.

Le Sporting a également fait savoir qu'il mettrait tout en oeuvre pour imputer "l'entière responsabilité" et exiger des sanctions pour ceux qui ont agi de manière "absolument pitoyable".

"Je laisse ici un message de solidarité avec les joueurs et les entraîneurs qui ont été agressés".

Le Sporting Portugal a payé très cher sa défaite (2-1) dimanche sur le terrain du Maritimo Funchal. Un revers qui a fait basculer les Lisboètes à la troisième place et privé les Lions d'une qualification pour le tour préliminaire de la prochaine édition de la Ligue des champions.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL