Diego Simeone veut "éteindre Marseille" — OM-Atlético Madrid

Solenn Plantier
Mai 16, 2018

Les mesures de sécurité seront élevés. "On est une ville de foot, une victoire ça permettrait de redorer le blason de Marseille", veut-il croire. 200 stewards seront séparément à suivre pour les fans de " Marseille " directement au stade. Seulement les managers sur la scène sera 1100. Pour un projet jeune comme celui de Marseille, cette finale est une bénédiction. Les " Colchoneros " ont remporté l'Europa League en 2010 et 2012 avant de perdre deux finales de Ligue des champions en 2014 et 2016 face à leur rival du Real Madrid.

Celles de l'OM sont plus anciennes, quand la compétition s'appelait Coupe de l'UEFA, en 1999 (3-0 contre Parme) et 2004 (2-0 contre Valence), et le club phocéen n'aimerait pas perdre une quatrième fois en cinq finales. Lionel Tonini ne fera pas défaut à son club.

Libération s'est amusé de cette passion commune qui lie deux hommes aux antipodes politiques en les présentant bras dessus-bras dessous en une du journal de mercredi. "La phase de groupe марсельцы ont terminé deuxièmes dans la société autrichienne " Salzbourg " turc " Коньяспором " et portugaise " Виторией ".

Mais l'Atlético aussi est un peu maudit en coupes d'Europe. De son côté, Madrid a pulvérisé Moscou et Copenhague. L'OM peut s'assurer une place en Ligue des champions. Les Marseillais sauront-ils puiser dans leurs dernières ressources ? C'est un match de footqall et pour gagner il faut bien jouer.

Kostas Mitroglou répète au staff et à ses coéquipiers, depuis une dizaine de jours, qu'il sera prêt pour la finale malgré sa nouvelle blessure aux ischios. "Marseille est une équipe dangereuse à tous les niveaux de l'attaque et notamment les phases arrêtées, prévient Diego Simeone".

Diego Simeone lors de l'entraînement de l'Atlético Madrid au Groupama Stadium, le 15 mai 2018. Si Adil Rami et Luiz Gustavo, suspendus en Bretagne, ont pu recharger les batteries, d'autres pourraient ne pas être au top de leur forme. Début du match à 21:45 gmt.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL