Emploi : trouver une formation à un métier vert

Claudine Rigal
Mai 16, 2018

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et la haut commissaire à la transformation des compétences, Estelle Sauvat, ont lancé lundi 14 mai un programme de 10 000 formations, " pour favoriser l'accès des jeunes et des demandeurs d'emploi aux emplois verts et verdissants ". Selon les chiffres du ministère, les "éco-activités" et "l'emploi environnemental" représentent 456.000 emplois.

La formation des salariés en insertion par l'activité économique "sera intensifiée ", notamment dans le champ du recyclage, de l'économie circulaire et les ressourceries. En comptant les professions qui ont une "finalité environnementale" ("professions vertes") et celles "dont l'exercice évolue avec les préoccupations environnementales" ("professions verdissantes"), cela représente 4 millions d'emplois.

Enfin, il prévoit une mise à jour des référentiels métiers et des certifications "qui ont parfois dix ans de retard ". Adaptons-nous! Les emplois verts et verdissants représentent 4 millions d'emploi, nous devons saisir cette opportunité à l'heure où la lutte contre le chômage est notre priorité.

Avec le numérique, les métiers de la transition écologique ont été identifiés comme prioritaires par le gouvernement pour répondre aux tensions sur les recrutements. Par ailleurs, avec Muriel Pénicaud, nous avons également confié à Laurence Parisot le soin de bâtir le Plan de programmation de l'emploi et des compétences prévu par la loi pour la Transition énergétique pour la croissance verte de 2015, pour préparer nos filières à ces grandes mutations. "Adapter et faire évoluer les compétences est donc une urgence et je me réjouis que ce soit une priorité du plan de Muriel Pénicaud ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL