Florac met St Mamet en vente

Xavier Trudeau
Mai 12, 2018

Saint Mamet, alors déficitaire, avait été racheté en octobre 2015 au groupement de coopératives italien Conserve Italia par le fonds de participations français Florac. "Nous entrons dans une taille critique qui ne nous permet pas aujourd'hui d'envisager une accélération aussi forte qu'on le souhaiterait si on ne change pas la surface financière de l'entreprise", a expliqué Stéphane Lehoux, PDG de St Mamet, au journal pour justifier la cession de l'entreprise qu'il dirige.

"C'est à cet instant que j'ai proposé à Florac de profiter de cette occasion pour s'adosser les services d'une banque d'affaires", en l'occurrence la banque Advisio, a-t-il précisé.

Son approvisionnement en fruits est assuré par les 150 arboriculteurs de la coopérative Conserve Gard avec qui le groupe a noué un partenariat de commerce équitable de 20 ans. Annonçant le lancement d'une gamme bio à compter de septembre prochain, il souhaite aller "de plus en plus" vers ce type de produit et rajeunir sa clientèle.

Depuis sa reprise, Saint Mamet a investi plus de 12 millions d'euros pour moderniser son site de production à Vauvert.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL