Infos Reuters: Wall Street recule après l'annulation du sommet Trump-Kim

Xavier Trudeau
Mai 26, 2018

Selon les résultats définitifs à la clôture, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a lâché 0,24% à 24.753,09 points.

Le Nasdaq, à forte composante technologique, prenait 0,14%, à 7.434,81 points.

Moins de 24 heures après avoir annulé sa rencontre très attendue avec Kim Jong Un, Donald Trump a affiché vendredi son optimisme sur les discussions avec la Corée du Nord, allant même jusqu'à évoquer le possible maintien du sommet du 12 juin à Singapour.

Alors qu'en Europe, l'indice Stoxx de l'automobile perd 2,2%, les groupes américains General Motors et Ford, susceptibles de profiter d'éventuelles mesures protectionnistes face à leurs concurrents étrangers, gagnent respectivement 0,82% et 1,27%.

La place new-yorkaise avait.

Mercredi soir, il a ordonné à son ministre du Commerce de lancer une enquête sur les importations de véhicules aux États-Unis, celle-ci pouvant aboutir à l'imposition de taxes douanières supplémentaires.

"Un week-end prolongé est exactement ce dont a besoin le marché pour se reposer après une semaine épuisante de nouvelles liées au commerce et à la Corée du Nord", a noté Patrick O'Hare, de Briefing.

"Tout cela pèse", a affirmé Nate Thooft de Manulife AM. Le puissant syndicat automobile américain UAW a annoncé jeudi avoir saisi les autorités pour dénoncer un tweet d'Elon Musk, l'emblématique patron fondateur de Tesla, qui menacerait les avantages des employés du constructeur de véhicules électriques.

De nombreuses voix ont condamné l'initiative du locataire de la Maison blanche.

Le marché obligataire se détendait: le taux de rendement des bons du Trésor américains à 10 ans reculait à 2,927%, contre 2,977% la veille, et celui à 30 ans baissait à 3,082%, contre 3,125% à la précédente clôture.

La raison de cette détente venait notamment de la publication la veille du compte-rendu de la dernière réunion de la Fed.

Les membres de l'institution se sont montrés "nettement plus souples qu'anticipé".

Le groupe de grande distribution Best Buy a abandonné 6,65 % à 70,90 dollars après la publication de ses résultats trimestriels laissant apparaître un ralentissement de la croissance de ses ventes en ligne.

A la baisse, le S&P du secteur de l'énergie abandonne 1,12% avec le recul marqué des cours du brut américain WTI et du Brent, alimenté par la hausse inattendue des stocks aux Etats-Unis et par les craintes d'une augmentation de la production de l'Opep en réaction aux sanctions américaines contre l'Iran et le Venezuela.

Moteurs de la hausse du Dow Jones lundi, les géants Boeing (-2,45%) et Caterpillar (-1,71%) ont fait partie des reculs les plus notables, l'indice regroupant les valeurs de l'industrie au sein du S&P 500 lachant quant à lui 1,25%.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL