L'épouse d'Harvey Weinstein, Georgina Chapman, sort du silence. Qui est-elle ?

Pierre Vaugeois
Mai 11, 2018

Brisée, elle a néanmoins accepté de s'ouvrir à nouveau, huit mois après la terrible affaire, dans les colonnes de l'édition américaine du magazine Vogue. Et si elle avait déclaré vouloir la discrétion et le respect de sa vie privée pour protéger " le bien-être de [ses] jeunes enfants " India et Dashiell - 5 et 8 ans -, la créatrice de mode britannique s'est rapidement terrée dans le silence. Et des moments où je pleure, juste pour mes enfants. Je passe par des moments de colère, de trouble, d'incrédulité! "(...) Ils aiment leur père, ils l'aiment ", a-t-elle confié, lors d'une interview réalisée en partie dans la maison de Greenwich Village où elle habitait avec Weinstein, avant qu'ils ne se séparent après ces révélations. Dans un long entretien, elle explique le choc qu'ont été pour elle les révélations sur ses abus sexuels. Elle ne s'était "jamais" doutée de rien, d'autant que le puissant producteur voyageait constamment. Et de poursuivre. "C'est ce qui rend tout ça si incroyablement douloureux: j'avais ce que je croyais être un mariage heureux".

Aujourd'hui en instance de divorce, elle refuse de se voir comme une victime, plutôt comme "une femme dans une situation merdique, ça n'est pas unique". "J'aimais ma vie (.) Il était mon ami et mon confident et me soutenait". Après avoir épousé Harvey Weinstein en 2007, la styliste de 42 ans a préféré s'éloigner de l'homme qu'elle admirait (au départ) tellement. Après avoir fui New York pour Los Angeles, puis Londres, elle est restée cloîtrée cinq mois durant. "Je ne pouvais pas garder de la nourriture en moi", explique-t-elle.

Georgina Chapman affirme être tombée des nues en apprenant toutes les accusations d'abus sexuels contre lui. Après un passage à vide, la maison de mode Marchesa, qu'elle a co-fondée et qui s'était fait un nom dans le cinéma en partie grâce à Weinstein, reprend du poil de la bête. Ce lundi au Met Gala, l'actrice Scarlett Johansson a mis fin au boycott de la maison de couture Marchesa par Hollywood. Depuis octobre dernier, le producteur a été accusé de harcèlement sexuels par un nombre toujours plus grandissant de femmes issues de l'univers du grand écran. Diplômée du Chelsea College of Art and Design, elle cofonde la marque Marchesa, spécialisée dans les vêtements haut de gamme pour femme. Réponse en septembre prochain.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL