La pollution atmosphérique affecte la santé des fœtus

Evrard Martin
Mai 16, 2018

Ces résultats ont été publiés dans la revue Archives de Pédiatrie de mai 2018.

La pollution a des conséquences sur la santé et les femmes enceintes y sont particulièrement vulnérables.

Selon de nouveaux travaux de l'équipe Épidémiologie des maladies allergiques et respiratoires (EPAR), le coût de la prise en charge spécifique des 8.300 enfants nés chaque année en France avec un petit poids à la naissance attribuable à l'exposition aux [particules fines] est estimé entre 9,5 et 39 millions d'euros. Cette hypotrophie entraîne par la suite de nombreuses conséquences sur le développement avec, pour certains enfants, un important retard de développement intellectuel. Ils ont évalué le montant de la prise en charge à la maternité de l'hypotrophie à la naissance à 25 millions d'euros. En effet, un quart d'entre eux présentera des retards moteurs ou intellectuels de développement. L'étude estime que la prise en charge de ces enfants sur l'ensemble de leur vie coûte 1.2 milliard d'euros.

Pour le Pr Isabella Annesi-Maesano, directrice de recherche à l'Inserm, il est urgent de lutter contre la pollution atmosphérique, mais il faut aussi rappeler aux femmes enceintes de limiter leurs activités en extérieur lors des pics de pollution.

La prise en charge du handicap de ces enfants a un coût pour la société et pour leur famille.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL