Le club agacé par un contrôle anti-dopage — OM

Solenn Plantier
Mai 2, 2018

A 48h de la demi-finale retour de Ligue Europa à Salzbourg, le timing a beaucoup étonné et agacé l'OM, d'autant qu'il ne s'agissait pas d'une opération commandée par l'UEFA, puisque des contrôles anti-dopage ont lieu fréquemment après les rencontres.

Furieux d'avoir reçu un contrôle antidopage imprévu ce mardi, l'Olympique de Marseille a poussé un coup de gueule via les médias. La remise en cause de la qualité même du préleveur par l'encadrement du club a provoqué la réaction de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), mercredi sur franceinfo. L'entraînement a dû être décalé, ce qui a fortement déplu au staff phocéen. "On n'a rien à cacher, mais le timing est surprenant", a déploré un dirigeant de l'OM. Ce n'était pas qu'un simple contrôle urinaire, il a fallu piquer le sang des joueurs.

Les Tricolores Steve Mandanda, Adil Rami, Jordan Amavi, Dimitri Payet et Florian Thauvin étaient ciblés par ces prélèvements urinaires et sanguins, ce qui a retardé la séance du jour d'1h30.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL