Le Conseil d'État moins sévère que le CSA envers Cyril Hanouna

Pierre Vaugeois
Mai 27, 2018

Le bras de fer entre C8 et le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) se poursuit.

Deux des trois sanctions que le CSA avait infligées à la chaîne C8 pour les émissions de Cyril Hanouna doivent être annulées, a préconisé le rapporteur du Conseil d'État.

Le rapporteur public suggère de confirmer l'amende de 3 millions d'euros imposée pour le canular jugé homophobe diffusé dans "Baba hot line " le 18 mai 2017. Ses recommandations ont été publiées ce samedi par Le Parisien .

La saison dernière de Touche pas à mon poste avait été entachée par plusieurs polémiques qui avaient valu à l'émission d'être sanctionnée par le CSA à plusieurs reprises. L'animateur Cyril Hanouna avait échangé d'une façon caricaturale avec des hommes qui pensaient répondre à une (fausse) petite annonce de rencontres.

Le rapporteur juge en effet la sanction "disproportionnée " après la séquence du 7 décembre 2016 où Cyril Hanouna avait joué à "chat_bite" hors antenne et avait posé furtivement la main de sa chroniqueuse Capucine Anav sur la braguette de son pantalon. Le CSA avait alors imposé une suppression pendant deux semaines de la publicité diffusée dans TPMP, alors que le rapporteur préfère une amende de 50.000 euros affirmant que "Capucine Anav donne son accord de manière audible et ne parait ni contrainte ni gênée ".

Pour rappel, l'avis du rapporteur est souvent suivi, mais pas systématiquement, par le Conseil d'État.

Néanmoins, tout n'est pas fini concernant ces dérapages et leur résolution puisqu'outre les sanctions, Vincent Bolloré avait déposé des recours indemnitaires, pour un total de plus de 13 millions d'euros, correspondant selon lui au manque à gagner pour C8 en juin dernier, quand "Touche pas à mon poste" a été privée d'écrans publicitaires pendant trois semaines. Tous programmes confondus, l'audience de C8 a cependant baissé de 0,3 point en un an, à 3,2% de part d'audience, quasiment à égalité avec TMC (3,1%).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL