Les joueurs ne pourront plus s'agenouiller — NFL

Solenn Plantier
Mai 26, 2018

Il reviendra " à chaque équipe de sanctionner les joueurs " qui ne respectent le nouveau règlement en la matière, a ajouté la NFL.

Ce mouvement de protestation s'est développé l'automne dernier où des centaines de joueurs, le plus souvent noirs, ont décidé de mettre genou à terre lors de l'hymne national joué pendant les matchs pour dénoncer les violences raciales aux États-Unis.

Lancé en 2016 par Colin Kaepernick, ancien quarterback de San Francisco, le mouvement de boycott de l'hymne américain a repris de la vigueur la saison dernière en NFL, provoquant la colère de Donald Trump.

Le président américain avait estimé qu'il s'agissait d'un comportement anti-patriotique et avait insulté les joueurs qui participaient au mouvement, les qualifiant de "fils de pute".

Parmi les options possibles, une pénalité de quinze yards pourrait être sifflée dès le début de match contre l'équipe dont un ou plusieurs joueurs ne restent pas debout durant l'hymne américain qui retentit avant le coup d'envoi.

Ravi de cette décision, le président américain a salué mercredi la décision de la NFL, en retweetant son vice-président qui mentionnait un article sur le sujet avec le mot-clé #Winning (gagnant).

"Les décisions de ce jour sont une victoire pour les supporters, pour le président (Trump) et pour l'Amérique. Les Américains peuvent à nouveau se rassembler autour ce qui les unit, notre drapeau, notre armée et notre hymne", a réagi dans un autre tweet le vice-président, Mike Pence. Ainsi, les équipes pourraient décider de ne faire entrer les joueurs sur le terrain qu'après l'hymne ou de stipuler dans les contrats des joueurs qu'ils doivent être debout durant l'hymne. Ceux qui ne souhaitent pas l'entendre ont désormais le droit de rester aux vestiaires (ou un autre lieu attenant) pendant ce moment-là avant de rejoindre leurs coéquipiers.

Le grand patron de la NFL, Roger Goodell, a tenu à défendre les protestataires: "C'est malheureux que ce mouvement de protestation sur le terrain a créé la fausse perception parmi beaucoup de gens que des milliers de joueurs NFL n'étaient pas patriotes", a-t-il regretté.

L'Association des joueurs de NFL (NFLPA) a toutefois annoncé dans la foulée de cette décision qu'elle n'avait pas été consultée et qu'elle étudiait les réponses possibles. Malcolm Jenkins (Philadelphia Eagles) a ainsi déclaré que " tout le monde (était) perdant ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL