Les mises en examen de Murielle Bolle et des époux Jacob annulées

Claudine Rigal
Mai 16, 2018

La chambre de l'instruction se prononcera aussi, mercredi, sur les mises en examen de Jacqueline et Marcel Jacob. A l'époque, Murielle Bolle n'avait pas été assistée d'un avocat lors de ses interrogatoires à la gendarmerie, la loi ne l'imposant pas.

Mis en examen pour enlèvement et séquestration suivis de mort, les deux septuagénaires, jamais inquiétés jusqu'alors, avaient été remis quelques jours plus tard en liberté sous contrôle judiciaire strict: domiciliés séparément dans des lieux tenus secrets, avec notamment l'interdiction absolue de parler à la presse. "Murielle Bolle est libre et innocente", s'est félicité l'un de ses conseils, maître Christophe Ballorin, ajoutant que "c'est également le cas pour les époux Jacob".

La chambre de l'instruction a considéré "qu'il n'y avait pas d'indice grave et concordant laissant à penser qu'elle ait pu participer à l'infraction qui lui est reprochée".

Un nouveau coup de théâtre dans l'affaire Grégory, relancée de façon spectaculaire en juin dernier. "Il est souhaitable qu'elle ne se termine que lorsqu'on connaîtra le coupable", a-t-il poursuivi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL