L'ex-ministre Jérôme Cahuzac condamné en appel à quatre ans de prison

Claudine Rigal
Mai 15, 2018

L'affaire avait fait grand bruit notamment en raison de la mission que lui avait confié le président de la République de l'époque, François Hollande, à savoir la lutte contre la fraude fiscale.

Jérôme Cahuzac, l'ancien ministre du budget de François Hollande, l'ex-ministre Cahuzac a été condamné ce 15 mai à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, et 300 000 euros d'amende.

Cette décision est moins sévère qu'en première instance où M. Cahuzac avait été condamné en 2016 à trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris. Il peut toujours se pourvoir en cassation. Ce mardi, le procureur a requis trois ans de prison ferme à l'encontre de Jérôme Cahuzac dans son procès en appel pour fraude fiscale. Il était poursuivi pour fraude fiscale. Le juge a décidé d'alourdir la peine mais en ajoutant du sursis, permettant son possible aménagement. C'est à la suite de ce scandale que la France a affûté ses outils contre la fraude, avec la création d'un parquet national financier et d'une agence anticorruption.

La cour d'appel de Paris rendra son arrêt en début d'après-midi. Aujourd'hui un homme seul, qui vit reclus en Corse et qui a dit son "regret". Son avocat et ami Jean-Alain Michel avait réclamé une peine qui "n'accable pas plus que nécessaire un homme cassé".

Trois ans ferme en première instanceQuelques mois plus tard, en avril 2013, il reconnaissait avoir menti, Médiapart ayant produit un enregistrement compromettant, et démissionnait du gouvernement.

En 20 ans, le couple aurait dissimulé un patrimoine supérieur à 3,5 millions d'euros, ce qui constituait le solde, en 2013, de leurs comptes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL