Marseille et Atletico Madrid au complet

Solenn Plantier
Mai 16, 2018

"Cette année, on fête les 25 ans de la victoire du club en Ligue des champions - la seule C1 remportée par une équipe française". "Dès les premiers matches de Ligue Europa, le coach nous a dit qu'on était là pour aller jusqu'au bout, a en effet récemment confié Rolando. On était nous-mêmes sceptiques car c'était un long parcours mais il nous a dit 'On va y arriver, mettez-vous bien ça en tête!' Et à la fin, il a eu raison".

Rudi Garcia a donc un plan en tête, avec ses jeunes joueurs, "qui n'ont pas l'habitude de ce genre de rendez-vous" (Kamara, Lopez, Sanson...) et ses hommes d'expérience (Payet, Mandanda, Luiz Gustavo ou Rami). On a tous envie de suivre les traces de nos illustres prédécesseurs.

"Il vaut mieux être serein, ne pas faire le match avant qu'il arrive, bien étudier l'adversaire". C'est tout du moins ce qu'a assuré Bafétimbi Gomis à La Provence alors que l'OM s'apprête à rencontrer l'Atletico Madrid, mercredi, en finale de la C3. "Peut-être que notre salut demain (mercredi) est que tout se joue sur un match, sur un match tout semble plus possible". "Cela n'enlève rien au formidable entraîneur qu'est Diego Simeone, quelqu'un qui gagne, qui a réalisé un formidable travail avec l'Atlético de Madrid, il l'a amené parmi les plus grands d'Espagne, cela fait une dizaine d'années que le club compte dans le paysage du football mondial". Enfin si Diego Simeone a joué avec un milieu en losange en Liga, samedi, il devrait revenir à son traditionnel 4-4-2 à plat pour ne pas dégarnir les ailes, avec le redoutable duo Diego Costa-Antoine Griezmann devant. "Le chocolat noir", pour Rudi Garcia. Dès lors, comment gérer une éventuelle montée de stress? "Il faut se focaliser sur le jeu, pas l'enjeu, pour sortir du terrain sans regrets".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL