Netanyahu justifie l'usage de la force par la défense des frontières — Gaza

Claudine Rigal
Mai 16, 2018

Des tirs de gaz lacrymogène à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, le 14 mai 2018. Ce raid survient alors que plus de 41 manifestants palestiniens ont été tués par les forces sionistes le long de la barrière frontalière.

La Ligue arabe tiendra une réunion d'urgence mercredi au niveau de ses représentants permanents pour discuter "des moyens de faire face à la décision illégale des Etats-Unis" de transférer son ambassade à Jérusalem, a indiqué lundi Saïd Abou Ali, secrétaire général adjoint pour les Affaires palestinienne de la Ligue arabe. Le Hamas avait appelé à des manifestations ce lundi matin contre l'ouverture de l'ambassade américaine à Jerusalem. L'inauguration de la mission diplomatique s'est déroulée lundi après-midi dans la Ville sainte. Depuis le 30 mars, les Palestiniens de Ghaza manifestent également contre le blocus imposé depuis plus de 10 ans par Israël à l'enclave, surpeuplée et dirigée par le Hamas auquel Israël a livré trois guerres depuis 2008. Ce bilan fait aussi de cette journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de 2014 dans l'enclave palestinienne.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL