Oléoduc Trans Mountain: Kinder Morgan est remplaçable, selon Ottawa

Xavier Trudeau
Mai 17, 2018

Il a fait valoir qu'il s'était passé un mois depuis la rencontre de M. Trudeau, à Ottawa, avec le premier ministre britanno-colombien John Horgan et la première ministre Albertaine Rachel Notley, sans que le gouvernement fédéral présente de pièce législative pour aider à faire progresser le projet d'expansion de l'oléoduc.

À moins de deux semaines de l'échéance fixée par Kinder Morgan, le ministre fédéral des Finances avertit la compagnie que si elle abandonne le projet de l'oléoduc Trans Mountain le 31 mai, l'argent public qu'il promet pourra aller à une autre entreprise privée.

Le projet Trans Mountain de 7,4 milliards de dollars triplerait la capacité de transport de pétrole lourd par ce pipeline de l'Alberta jusqu'à Burnaby, en Colombie-Britannique.

Morneau a fait cette annonce le même jour que les actionnaires de la pétrolière se réunissaient à Calgary.

Le premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe lors d'un point de presse
Oléoduc Trans Mountain: Kinder Morgan est remplaçable, selon Ottawa

Le gouvernement canadien a promis mercredi d'indemniser les pertes financières encourues par le promoteur de l'oléoduc Trans Mountain contesté au niveau politique et environnemental par la Colombie-Britannique.

Mais c'est aussi une façon pour Ottawa d'inciter Kinder Morgan à ne pas abandonner ce projet alors que la compagnie avait évoqué cette possibilité en avril.

Il revient au gouvernement fédéral, et non à l'entreprise américaine Kinder Morgan, de régler les différends avec la Colombie-Britannique, a expliqué en substance Bill Morneau lors d'une conférence de presse.

Une manœuvre inconstitutionnelle selon Bill Morneau qui menace l'avenir financier de milliers de familles canadiennes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL