Roseanne se défend : "J'étais sous somnifères"

Pierre Vaugeois
Mai 30, 2018

"C'est incroyablement triste et difficile pour nous tous, car nous avons créé une série en laquelle nous croyions beaucoup et dont nous étions fiers, que le public adorait - et qui n'avait rien à voir avec les opinions et les mots d'un seul de ses membres". Après deux mois de diffusion et de succès non démenti, la chaîne a annoncé mardi 29 mai qu'elle mettait un terme à ce feuilleton. Dans un message, la présidente du divertissement chez ABC, Channing Dungey, a qualifié d'"odieuse" et de "répugnante" la déclaration de Roseanne Barr, "incompatible" avec les valeurs de la chaîne et a annoncé l'arrêt de la série. Tel est l'adage qu'aurait dû suivre la comédienne Roseanne Barr avant de poster des commentaires plus que déplacés, ce mardi 29 mai sur le réseau social Twitter. Après avoir insinué que la fille Bill et Hillary Clinton était mariée à un " nazi", elle s'est violemment attaquée à Valérie Jarrett, une ancienne conseillère de Barack Obama.

Quelques heures plus tard, Roseanne Barr supprimait le tweet et écrivait: "Je m'excuse auprès de Valerie Jarrett et de tous les Américains". Je suis vraiment désolée pour cette mauvaise blague sur sa politique et son apparence.

Depuis, l'actrice a posté quelques messages d'excuses sur Twitter, toutefois entrecoupés de nombreux retweets de gazouillis postés par des membres de l'extrême droite américaine. Deux heures plus tard, le couperet d'ABC est tombé.

"Roseanne" est l'une des plus marquantes américaine les plus marquantes des années 1980 et 1990. Un petit miracle, quand la presque totalité des reprises ou "reboots" de séries anciennes se soldent par des échecs ou des audiences moyennes.

Mardi soir, Donald Trump n'avait pas réagi à l'annulation de la série. Trois jours après la diffusion de ce premier épisode, ABC annonçait le renouvellement de la série.

Son actrice fétiche et productrice, Roseanne Barr, connue pour sa gouaille, son soutien à Trump en 2016 et un long passé de déclarations controversées, semble avoir dépassé les bornes.

Plusieurs personnalités et anonymes avaient réclamé à ABC le retrait de la série pour sanctionner le tweet raciste.

Mais, alors que certains dialogues de la série eux-mêmes avaient été critiqués, certains s'interrogent sur la réaction d'ABC.

Alors que la sitcom réunit des millions de téléspectateurs, elle n'aura finalement pas de onzième saison à cause du gros pétage de plomb de son actrice principale sur les réseaux sociaux.

"Portée par une communication axée sur la réconciliation avec l'Amérique pro-Trump, la série a été largement plébiscitée par les États qui ont porté le président américain au pouvoir, dont les habitants étaient ciblés dès le départ par ABC (" une famille qui nous ressemble et qui vit comme nous ", annoncer le trailer).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL