Samsung condamné pour avoir copié le design de l'iPhone d'Apple

Alain Brian
Mai 27, 2018

Dans la guerre technologique qui voit s'affronter Apple et Samsung depuis de très (trop?) longues années, un récent jugement a été favorable au géant de Cupertino. En aucun cas, ce n'est pas la dernière, que nous entendrons sur les revendications de brevet d'Apple-Samsung, qu'il s'agisse de produits anciens ou nouveaux. La firme sud-coréenne devra également s'acquitter d'une autre amende de 5 millions de dollars pour l'usage de fonctions de l'iPhone, bien qu'elle ne commercialise plus le modèle incriminé. Les mêmes acteurs sont réunis pour cette saga presque aussi longue que toutes les saisons des Feux de l'Amour: Samsung, Apple, et la juge Lucy Koh, désormais aussi connue que Tim Cook, se sont retrouvés. Apple, de son côté, a déclaré que cette affaire "était plus qu'une question d'argent " à ses yeux. Auparavant, il a été constaté que Samsung devait d'environ 400 millions de dollars pour violation de certains brevets, mais finalement identifié un montant de 539 millions de dollars. Les jurés devaient déterminer si la copie du design de l'iPhone était assez flagrante pour justifier le versement de la totalité ou d'une partie des bénéfices engrangés par Samsung avec son modèle litigieux. À l'époque, Apple avait attaqué Samsung en justice, estimant que le groupe coréen avait violé ses brevets pour copier le design de l'iPhone avec ses propres smartphones. En effet, Apple estimait que les dommages s'élevaient à 1 milliard de dollars, tandis que Samsung les évaluait à 28 millions de dollars.

De fait, il doit débourser 539 millions de dollars au total. 'Nous envisagerons toutes les options pour obtenir une décision qui ne compromette pas la créativité et la concurrence loyale pour toutes les entreprises et les consommateurs', a réagi Samsung dans une déclaration écrite à l'AFP.

Trois brevets d'Apple sont concernés, portant notamment sur la face rectangulaire avec des bords arrondis du smartphone et sur les icônes colorées rangées sur un écran noir.

Le conglomérat sud-coréen a été épinglé pour violation de brevets sur ses smartphones.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL