Syrie: Moscou appelle l'Iran et Israël au "dialogue"

Claudine Rigal
Mai 12, 2018

Les forces israéliennes étaient néanmoins en état d'alerte maximum dans le nord du pays. Tsahal (l'armée israélienne, NDLR) a mené une attaque de grande envergure contre des objectifs iraniens en Syrie ", a déclaré Benjamin Netanyahu dans une vidéo sur son compte Twitter en soulignant qu'"aucune " des roquettes n'avait atterri en Israël. Avec la décision, mardi, de Donald Trump sur l'Iran et les échanges de tirs, dans la nuit mercredi à jeudi, entre Israël et l'Iran en Syrie, sans oublier que le Hezbollah est sorti conforté des élections libanaises du 6 mai, les derniers jours ne furent pas de tout repos.

L'accord sur le nucléaire iranien, ou Plan d'action conjoint Joint Comprehensive Plan Of Action (JCPOA) a été signé le 14 juillet 2015 à Vienne, en Autriche.

L'agence officielle syrienne Sana a de son côté fait état de la destruction de dizaines de missiles israéliens.

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a exhorté vendredi le président syrien Bachar al-Assad à "se débarrasser des forces iraniennes en Syrie", au lendemain d'une escalade militaire inédite entre Israël et l'Iran en Syrie.

Moscou a affirmé que l'armée israélienne avait tiré environ 70 missiles, dont une soixantaine à partir de 28 avions F-15 et F-16.

Pour le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, l'Iran a franchi une "ligne rouge". Ce qui est sûr aussi, c'est que les Iraniens sont tout à fait conscients qu'il serait suicidaire d'aller plus loin et, de toute évidence, ce n'est pas la politique poursuivie.

"La France exprime sa grave préoccupation après les tirs qui ont visé des positions israéliennes sur le plateau du Golan".

Israël se tenait prêt depuis des semaines à une réaction à une série d'au moins trois opérations depuis début avril contre des intérêts iraniens en Syrie, dans lesquels de nombreux combattants iraniens auraient été tués.

Or, pour Benyamin Netahyanou, "mieux vaut maintenant que plus tard", avant que l'Iran ne se procure la bombe nucléaire.

Le Premier ministre israélien est ainsi allé rendre visite à Vladimir Poutine pour la deuxième fois de l'année.

En 2000, Téhéran annonce avoir mené "avec succès" un nouveau test. "L'Iran commencera à disposer d'une capacité nucléaire miliaire en 2005", s'inquiète un responsable militaire israélien. "Il souhaite le retour des sanctions dans l'espoir que l'Iran accepte un accord plus restrictif", croit Michael Koplow. Cette annexion n'est pas reconnue par la communauté internationale, qui considère toujours le territoire comme syrien. "Les attaques répétées du régime sioniste contre le sol syrien ont été menées sous des prétextes inventés qui sont sans fondement", a dit le ministère des Affaires étrangères en " condamnant fermement les attaques du régime sioniste ".

"Cette attaque iranienne est une attaque d'amateur ", résume Bernard Hourcade, directeur de recherche émérite au CNRS et spécialiste de l'Iran. Israël entend continuer de frapper en Syrie pour freiner la présence de l'Iran. Or, une nouvelle confrontation risquerait de pousser les deux pays ennemis dans une guerre sur le terrain syrien.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL